Vermifuger son chien : oui ou non?


Nous ne le dirons jamais assez, mais oui, vous devez faire vermifuger votre chien! Il s’agit d’une mesure préventive importante visant la prévention de l’apparition de parasites internes.

Les chiens sont très vulnérables à ce type de parasite, et c’est pourquoi il est important de faire vermifuger son chien. Qu’il vive en plein air, en appartement, en campagne ou encore en ville, aucun chien ne devrait y échapper! Il faut prévenir la contamination, et la vermifugation constitue le seul moyen d’y parvenir.

Quels sont les principaux types de parasites intestinaux?

Les ascarisascaris

Les ascaris sont des vers ronds mesurant plusieurs centimètres de long (entre huit et 10 centimètres). La contamination peut se faire lors de la gestation ou lorsque le chien est en contact avec des œufs. Il est important de savoir que, dans le milieu extérieur, ces œufs sont habituellement éliminés par les selles, et sont très résistants. Ils peuvent survivre à une température extérieure entre -10°C et 45°C. Ils ne sont pas affectés par la sécheresse ou l’eau et peuvent rester ainsi pour une période allant jusqu’à cinq ans. Notez qu’une contamination humaine intestinale ou oculaire est également possible.

Les ankylostomesankylostomes

Les ankylostomes sont des vers ronds mesurant de un à deux centimètres de long. La contamination peut se faire lorsque le chien est en contact avec des œufs, par pénétration directe sur la peau ou encore par le lait de la mère. Ce type de parasite se nourrit exclusivement de sang et migre vers le cœur et les voies pulmonaires. Si éliminé à l’extérieur, ce type de ver peut survivre plusieurs semaines à une température d’environ 20°C. Notez qu’une contamination humaine pulmonaire ou dermique est également possible.

Les trichurestrichures

Ce sont de petits vers ronds blancs mesurant de un à trois centimètres et qui se logent directement dans les intestins. Ils se collent aux parois intestinales pour se nourrir du sang de votre chien, ce qui peut, dans certains cas, causer une importante anémie. La contamination se fait exclusivement par l’ingestion d’œufs qui se trouvent à l’extérieur. Le principal symptôme est la diarrhée.

Les téniastenias1

Ce sont des vers de type plat qui se retrouvent dans les intestins. Le mode de transmission se fait toujours par ingestion d’un animal affecté (oiseau, souris, rat, etc.).

On dénombre plusieurs types de ténias :
Dipylidium caninum, qui mesure entre 20 et 70 cm et est de couleur rose-rouge orangé.
Echinocoque, qui mesure entre 5 et 10 cm et est de couleur mauve-rose.
Mesocestoide, qui mesure entre 0,3 et 1 cm.
Diphyllobothride, qui mesure entre 0,5 et 10 cm.

Il faut savoir que le chien élimine les œufs dans ses selles, et que ceux-ci peuvent se transmettre à d’autres chiens, c’est une roue sans fin!

Les giardiasgiardias

La contamination se fait en ingérant les œufs qui se trouvent dans les selles. Une fois ingérés, ces œufs se transforment en larves et provoquent une irritation importante de l’intestin. Ces parasites perturbent la digestion et l’absorption d’éléments nutritifs essentiels. La contamination humaine est possible pour ce genre de ver.

vermifuge_02Selon Bayer HealthCare, nous devrions vermifuger le chiot toutes les deux semaines, et ce, jusqu’à l’âge de trois mois, puis une fois par mois jusqu’à l’âge de six mois. À l’âge adulte, il est important de faire au minimum deux vermifugations par année, de préférence une au printemps et une à l’automne.

Si vous avez une chienne gestante, il est aussi important d’aller consulter un vétérinaire pour prévenir la contamination des vers chez les chiots.

Il est important de visiter son vétérinaire avant de donner un médicament à votre chien, que ce soit vermifuge ou autre, car certains produits en vente libre peuvent ne pas convenir à tous les chiens. De plus, plusieurs produits sont uniquement adaptés à un type de ver, et puisque la plupart sont invisibles à l’œil nu, une visite chez votre vétérinaire vous rassurera et vous guidera vers le produit à utiliser.