Que penser du licou et du harnais d’entraînement pour diminuer les cas de morsures ?


Suivant le raz-de-marée médiatique entourant la supposée dangerosité des chiens de type Pitbull, plusieurs municipalités ont instauré une pléiade de nouvelles réglementations visant à rassurer le public. Une d’entre elles consiste à obliger le port du licou ou du harnais d’entraînement pour tous les chiens de plus de 20 kg.

Depositphotos_47088701_originalEn imposant ce nouveau règlement, ces municipalités espèrent diminuer ainsi les cas de morsure. Mais est-ce que ces outils d’entraînement aideront à atteindre cet objectif ? La réponse est simple : non !

Il faut comprendre que le licou d’entraînement, connu entre autre sous le nom commercial «Halti», n’est pas une muselière et n’empêche donc pas le chien de mordre. Bien qu’il puisse aider dans une certaine mesure à contrôler les mouvements du chien, une mauvaise utilisation de cet outil peut entraîner de graves blessures cervicales au chien qui le porte. De plus, si le chien n’est pas désensibilisé au port du licou, il pourrait voir son anxiété augmenter et devenir encore plus réactif face à certaines situations.

Depositphotos_10902377_originalEt qu’en est-il du harnais ? Cet outil d’entraînement, lorsque bien adapté au chien et comportant une attache sur le devant, peut en effet aider à mieux contrôler un chien qui a tendance à tirer en laisse. Contrairement au licou, il est généralement plus facile pour le chien de s’y adapter et est jugé par les professionnels comme étant plus sécuritaire et éthique. Par contre, peut-il vraiment contribuer à la diminution des cas de morsures ? Encore une fois, la réponse est non. Le harnais n’offre pas plus de contrôle sur un chien qui veut mordre qu’un simple collier.

Depositphotos_77217709_originalAlors, existe-t-il un outil qui aiderait à diminuer les cas de morsures ? Bien sûr, on pensera à la muselière de type panier. Mais celle-ci doit aussi être bien adaptée au chien, et demandera un certain travail en désensibilisation pour éviter d’augmenter l’anxiété de Toutou. Il faut garder en tête que la seule utilisation d’un outil d’entraînement ne viendra modifier pour le mieux le comportement d’un chien au potentiel dangereux.

La solution se trouve plutôt à l’autre bout de la laisse. Le propriétaire doit non seulement se responsabiliser entre autres en gardant son chien en laisse en tout temps mais surtout, s’éduquer adéquatement et consulter un professionnel du comportement canin au besoin. Pour une liste d’éducateurs canins et autres spécialistes du comportement canin, visitez la section Membres du site web du Regroupement Québécois des Intervenants en Éducation Canine à http://www.rqiec.com/