Petit guide pour choisir son animal dans un refuge


Le premier juillet est passé, les refuges abondent d’animaux abandonnés.

Si vous souhaitez adopter un animal, pensez aux refuges, question de donner une deuxième chance à un animal abandonné par ses maîtres.

Voici un petit guide rapide pour vous aider à choisir un animal dans un refuge.

Avant de commencer, s’il vous plaît, ne choisissez pas votre animal par coup de cœur. N’oubliez pas que c’est une vie qui entre dans la vôtre. L’animal que vous choisirez aura une deuxième chance d’avoir une famille stable, qui va l’aimer et le chérir pour le restant de ses jours. Croyez-moi, il vous le rendra au centuple : il sera votre bras droit quand vous aurez de la peine, il sera votre meilleur ami, votre complice.

Lorsque vous entrez au refuge, je vous conseille de faire deux ou trois fois le tour du chenil où les animaux sont placés avant de vous arrêter sur un animal qui vous intéresse.

choisir_animal_02Commencez tout d’abord par l’état de l’animal. Est-il :
– Amorphe (recroquevillé dans le fond de sa cage)
– Enjoué (vient sur le bord de la cage)
– Curieux (regarde partout autour de lui)
– Déshydraté (vous pouvez vérifier en tirant la peau du cou : si elle se replace vite, cela vous donne comme indice qu’il n’est pas déshydraté, mais si l’inverse se présente il doit recevoir des soins pour le réhydrater).
– Intéressé par l’humain

Depuis combien de temps l’animal est-il dans sa cage?

Dans quelles circonstances a-t-il été abandonné ou trouvé?

Vous pouvez vous informer auprès du refuge afin de connaître les détails de son âge, son historique de vie, sa façon d’interagir avec les humains et les autres animaux.

Voyez si vous pouvez aller dans une chambre ou un local isolé pour passer du temps avec le chien (au moins une heure).

Si possible, tentez ceci :
– Regardez l’apparence physique de l’animal avant de trop le toucher.
– Si son apparence physique est belle à vue d’œil, qu’il ne boite pas et qu’il vient vers vous, faites-lui sentir votre main en premier lieu et, par la suite, flattez son dos (ou grattez-le dans le cou au niveau de la gorge, beaucoup de chiens adorent ça!)
– S’il se laisse faire, touchez-le le plus possible, partout sur le corps.
– Évaluez son comportement envers les humains : est-il craintif (se sauve-t-il de vous) ou reste-t-il avec vous?
– Se laisse-t-il manipuler facilement?
-Si vous avez des enfants, quel est son comportement envers ceux-ci?
– Quel est son comportement lorsqu’un homme est présent? Absent?
– A-t-il l’air craintif lorsque vous faites des mouvements brusques?
– Grogne-t-il sans raison (même un chat peut grogner!)?

choisir_animal_03Avant d’adopter, si vous avez des enfants et qu’ils ne sont pas présents, demandez au refuge de vous réserver l’animal le temps d’aller chercher vos enfants et de pouvoir évaluer son comportement avec ceux-ci.

Il est important d’observer si ses poils du dos se hérissent, s’il grogne, s’il semble nerveux en leur présence.
Un chat peut sembler très nerveux. Regardez sa pupille, elle vous dira sont état d’esprit : si elle est très dilatée, laissez-le s’adapter sans le brusquer.

Si l’animal est parfait pour vous, demandez s’il a été vacciné, vermifugé et opéré (s’il ne l’est pas, faites-le rapidement, s’il vous plaît!).

Lorsque vous arriverez à la maison avec votre nouveau compagnon, il serait bien qu’il puisse avoir un endroit calme afin de pouvoir relaxer.

Si c’est un chat, mettez-le sur votre lit ou dans votre chambre pour qu’il puisse se calmer tranquillement, et respectez son rythme. Il ne faut pas bousculer l’animal.

Si c’est un chien, n’oubliez pas de vous procurer une cage, qui deviendra sa chambre ou sa maison, son endroit de réconfort ou bien, si l’on veut, son havre de paix.

Si c’est un autre animal, tel qu’un furet, un cochon d’Inde, un chinchilla ou un lapin, laissez-le apprivoiser son nouvel environnement avant de le laisser libre dans votre demeure.

choisir_animal_04Établissez un horaire. Pour un chien, par exemple : le dernier boire vers vingt heures, ensuite une sortie pipi vers vingt heures quinze, pour ensuite le ressortir à toutes les demi-heures, et ce, jusqu’à l’heure d’aller au lit. Installez-le dans sa cage vers vingt-trois heures (si vous vous couchez plus tôt, mettez-le dans sa cage une demi-heure avant votre coucher). S’il est bébé, il y a un risque que votre chiot chigne pendant la nuit pour aller faire ses besoins. Souvent, les gens vous diront de le laisser pleurer, car il va se recoucher, mais je vous dirais plutôt le contraire. Levez- vous pour aller lui faire faire ses besoins. Cela durera environ une semaine, pour ensuite se calmer, et il commencera à faire ses nuits. Plus le chien est petit, plus la vessie est petite; donc pour un chien de deux mois, un maximum de deux heures devrait être respecté entre chaque sortie pour les besoins.

Pour les autres animaux, vous n’avez pas vraiment besoin d’établir un horaire. La plupart des chats mangent à volonté et vont faire leurs besoins dans leur litière. Laissez-le donc relaxer vingt-quatre heures sans le brusquer, afin de faciliter son adaptation.

N’oubliez surtout pas que vous avez adopté un animal dans un refuge : cela signifie qu’il a vécu beaucoup de changements et de stress en peu de temps.

Mais surtout, pensez que vous venez de donner un second souffle de vie à votre nouvelle boule de poils; il vous le rendra rapidement!

Adopter, c’est pour la vie! Merci de leur laisser une seconde chance!