L’importance de la stérilisation


Vous venez d’adopter un mignon petit minou? Que vous l’ayez acheté en animalerie, qu’un ami vous l’ait donné en cadeau, que vous l’ayez trouvé dehors, abandonné, vous devez savoir qu’il y a des frais reliés à celui-ci.

importance_sterilisation_02Choisir de le stériliser ou non devra faire partie de vos premiers questionnements.

Pensez à la surpopulation féline : combien de refuges affichent complet, car ils débordent?

Une fois que votre nouveau compagnon sera à la maison, planifiez une visite chez le vétérinaire. Commencez par les premiers vaccins et veillez à ce que votre chaton soit en bonne santé, qu’il n’ait pas de puces ou de virus quelconque.

De l’âge de deux mois à l’âge de six mois, il aura besoin de trois vaccins. Une fois que ce sera fait, il faudra penser à lui donner le plus beau cadeau : la castration (pour le mâle) ou l’hystéroscopie (pour la femelle).

Une femelle peut mettre bas de deux à quatre fois par année, avec une moyenne d’un à six, parfois même huit chatons. Cela peut donc donner lieu à beaucoup de chats errants et de chatons abandonnés.

Il existe deux méthodes de stérilisation chez la femelle : l’ovariectomie et l’ovario-hystérectomie. L’ovariectomie constitue en l’ablation des ovaires seulement. Elle se fait généralement par une double incision très petite sur chaque flanc. Le souci est que l’utérus, lui, reste en place et peut donc être sujet à une infection (métrite), bien que le risque soit nettement moindre que chez une chatte non stérilisée.

L’ovario-hystérectomie constitue en l’ablation des ovaires et de l’utérus. Il n’y a alors plus aucun risque de métrite. Les vétérinaires la pratiquent par une incision centrale du ventre. Cette incision est extrêmement petite dans le cas d’une petite chatte de moins de quatre mois (à peine un centimètre quand la chatte sera devenue adulte), et la plaie sera cachée par les poils de toute façon.

La stérilisation n’a pas seulement pour avantage de contribuer à l’élimination de la surpopulation féline. Cela joue également beaucoup sur le comportement de l’animal : des problèmes comportementaux, la tendance à fuir ou à se battre avec les autres animaux de la maisonnée ou même de l’extérieur, la délimitation de territoire (une forte odeur d’urine que le chat laisse derrière lui, sur les meubles, les vêtements et les tapis). Autant le mâle que la femelle agit par délimitation de territoire, un problème qui, la plupart du temps, peut se résorber après la stérilisation.

Du point de vue médical, les chats non stérilisés sont plus à risques de certains cancers.
Par ailleurs, la stérilisation réduit considérablement le risque de tumeur mammaire.

Il est donc important, pour vous et pour votre chaton, que vous optiez pour la stérilisation!