Les passionnés comblés par une royauté… bien spéciale!


Selon la légende, il tire son nom du fait que la reine Cléopâtre en portait un à chaque poignet en guise d’ornement. Pourtant, pour bien des gens, le nom « python royal » évoque une énorme créature pouvant engloutir une antilope… Détrompez-vous! Bien qu’il ait mauvaise presse, le python royal est un serpent de taille très modeste, et il est si doux qu’il convient parfaitement aux débutants!

Fiche technique

Nom commun français : Python royal

Nom commun anglais : Ball python

python-royalNom latin : Python regius

Taille moyenne : 1,20 m

Espérance de vie : 20 à 30 ans

Répartition géographique : Afrique, du Sénégal à la République démocratique du Congo

Habitat : Savane

Mode de vie : Terrestre et nocturne

Alimentation : Petits rongeurs

Le python royal est un petit serpent trapu originaire de la savane africaine. Sa coloration, dominée par des motifs irréguliers noir et brun sépia, lui offre un camouflage très efficace lui permettant de passer inaperçu dans cet habitat plutôt sec, caractérisé par la présence de nombreuses herbes hautes. Animal terrestre et nocturne, le python royal navigue à travers la dense végétation grâce à ses yeux à pupilles verticales qui, à l’instar de celles du chat, détectent bien les variations lumineuses. Son principal outil pour détecter ses proies demeure cependant ses fossettes thermosensibles, au nombre de quatre et situées de chaque côté de sa mâchoire inférieure. Les petits rongeurs n’ont qu’à bien se tenir! Une fois la proie localisée, le python royal la met à mort par constriction, l’ingère et… s’installe dans son terrier! Du moins, jusqu’à ce que la faim se fasse sentir à nouveau et qu’il se remette en chasse…

Si vous craquez pour un python royal juvénile à l’animalerie, sachez qu’il atteindra environ 1,20 mètre, une taille très raisonnable pour un serpent de compagnie. Le record fait état de 1,80 mètre, mais il s’agit là d’une exception! Son espérance de vie se situe entre 20 et 30 ans, une information à ne pas négliger avant de faire l’achat d’un tel animal. Le record appartient à un serpent du zoo de St-Louis, au Missouri, qui a atteint l’âge vénérable de 47 ans! D’un tempérament calme et peu agressif, le python royal est un choix particulièrement judicieux pour les personnes débutant en herpétologie. Il y a cependant quelques informations essentielles à connaître afin de combler les besoins du python royal en captivité.

phase-lemenblast-photo-emmanuel-quattrocchiTout d’abord, un terrarium de bonne dimension est nécessaire, soit d’un volume d’environ 40 gallons pour un python royal adulte. Gardez votre serpent seul! Le python royal est un animal solitaire; il n’a pas besoin de compagnon. La présence de plusieurs spécimens dans un même terrarium peut causer un stress à l’animal ou se solder par une reproduction non désirée. Comme il s’agit d’une espèce terrestre, davantage de surface au sol est à privilégier, avec un substrat de qualité. Évitez impérativement les copeaux de pin ou de cèdre, car ils s’avèrent toxiques pour les reptiles. Vous pouvez également utiliser du papier journal ou de la tuile de céramique pour meubler le fond de votre terrarium, puisque le python royal n’est pas un animal fouisseur. Peu importe le substrat, la règle d’or est la propreté. Il faut idéalement le changer de façon hebdomadaire, et en profiter pour nettoyer le terrarium à l’eau et au savon doux. N’oubliez pas d’ajouter un bol d’eau permettant à votre serpent de s’immerger complètement!

Comme les températures au Québec divergent grandement de celle du continent africain, il vous faudra ajouter des sources de chaleur pour reproduire adéquatement les conditions optimales pour la garde en captivité de votre bête. Le terrarium devra offrir un gradient de température. Un tapis chauffant, disponible en boutique spécialisée, sera placé sous le terrarium et devra maintenir une température constante de 30 à 32 oC au point le plus chaud. Une lampe chauffante, bien fixée pour éviter les chutes, peut être ajoutée si le tapis chauffant est insuffisant. Il est également sage d’ajouter un thermostat relié à un capteur de température pour contrôler l’intensité de votre tapis chauffant, afin d’éviter de surchauffer votre animal. Au point le plus froid, la température devra se situer entre 25 et 27 oC. La nuit, une fois les lampes fermées, la température doit pouvoir descendre entre 23 et 26 oC au point le plus froid. Un minuteur qui offre de l’éclairage durant 12 heures peut faciliter les choses : la lumière, en s’éteignant, permettra une baisse de température d’un ou deux degrés. Finalement, pour maximiser le confort de votre animal, offrez-lui plusieurs cachettes ainsi que quelques surfaces où il pourra se frotter en période de mue.

Une fois votre serpent logé, il faut le nourrir! Un python royal juvénile doit recevoir une proie tous les 5 à 7 jours, tandis qu’un adulte doit être nourri environ tous les 10 jours. Il importe d’adapter la taille de la proie à celle de votre spécimen. Contrairement à ce que plusieurs pensent, il n’est pas nécessaire de donner une proie vivante à son serpent pour qu’il mange. En fait, une proie vivante représente un réel danger pour la santé de votre animal. Une morsure toute simple peut s’infecter, et un coup de griffe placé dans l’œil de votre serpent peut lui en faire perdre l’usage. Oui, dans la nature, les serpents se nourrissent de proies vivantes, mais certains animaux meurent des suites de blessures aussi. Donc, en captivité, nul besoin de risquer la santé de votre serpent, et nul besoin de faire souffrir un petit rongeur inutilement. Il faut privilégier les proies congelées suite à l’euthanasie sans souffrance au CO2, décongelées dans une eau chaude, mais non bouillante. En général, les rats, de bébé à adulte, sont une proie de choix, mais les souris font également l’affaire. Gardez cependant en tête chez certains serpents refuseront les rats s’ils ont été accoutumés aux souris, et qu’il faut offrir plusieurs souris pour sustenter un python royal adulte. Les coûts peuvent ainsi grimper rapidement! Nourrissez votre serpent dans son terrarium. À l’aide d’une paire de pinces, présentez-lui la proie sans le brusquer. Certains spécimens attaqueront tout de suite la proie alors que d’autres préféreront une proie phase-lesserbee-photo-emmanuel-quattrocchilaissée au fond du terrarium. Retirez toute proie non consommée après quelques heures, afin d’éviter qu’elle ne se décompose dans le terrarium. Chez le python royal, il est fréquent de voir certains spécimens jeûner pour de longues périodes, surtout l’hiver. Si tel est le cas de votre serpent, pas de panique! Vérifiez vos paramètres de garde, car le jeûne peut être signe d’inconfort ou de problèmes de santé. Si tout est convenable, rappelez-vous qu’un serpent en santé peut passer plusieurs mois sans manger. Le record fait état d’un serpent ayant jeûné durant 22 mois!

Lorsqu’il vient de manger, il n’est pas recommandé de manipuler un serpent. En effet, chaque manipulation occasionne un stress à l’animal, et un serpent stressé pourrait régurgiter sa proie… gageons qu’un rongeur à demi digéré vous paraîtra peu appétissant! Il est conseillé de manipuler votre serpent avec modération, et même s’il peut être tentant de lui faire faire une promenade à l’extérieur, il est préférable de le laisser à l’intérieur. Vous diminuerez ainsi le stress subi par le serpent, diminuerez les risques de voir votre animal contaminé par des parasites présents à l’extérieur et éviterez de causer tout un émoi dans votre voisinage! Il ne faut surtout pas oublier que certaines personnes ont peur des reptiles, et il vous faut respecter ces craintes.

Si vous êtes maintenant prêt à faire l’acquisition d’un python royal, consultez des éleveurs reconnus. Évitez les animaleries non spécialisées et privilégiez un spécimen né en captivité plutôt qu’un spécimen capturé dans la nature. Une variété impressionnante de colorations, aussi appelées phases, sont disponibles à des prix variés. Parmi toute cette variété, vous trouverez certainement une bête qui saura vous satisfaire. N’oubliez pas de préparer votre terrarium, afin d’être certain que votre petit protégé soit confortablement installé dès son arrivée!