Les micropuces et les tatouages : en mettre ou pas?


Qu’est-ce que le tatouage?

Il s’agit d’un numéro de série inscrit en permanence sur l’animal avec de l’encre, tout comme pour un tatouage humain. Il se retrouve souvent à l’intérieur de la cuisse ou à l’intérieur de l’oreille de l’animal.

Ce code contient toutes les informations nécessaires à l’identification du chien. Il est composé de 15 chiffres : les trois premiers désignent le code du pays, les chiffres suivants indiquent l’espèce de l’animal (26 pour les chats et les chiens), et les sept derniers chiffres servent à identifier l’individu. Saviez-vous qu’en France, le tatouage ou la micropuce sont obligatoires? Chaque chien et chat vendu doit être identifié. Si la personne cède l’animal à un nouveau propriétaire, il y aura un protocole à suivre afin de transférer l’animal à son nouveau maître, et cela doit obligatoirement être fait en date de la succession. Au Québec, il n’y a pas de loi en ce qui concerne le tatouage ou la micropuce : chaque maître décide ce qu’il veut, sans se le faire imposer.

micropuce_02La micropuce est une puce cylindrique qui est incorporée dans le cou du chien. La puce est à peine plus grosse qu’une aiguille. Elle est insérée sous la peau, dans le tissu conjonctif de l’animal, à l’aide d’un dispositif qui ressemble à une seringue hypodermique. L’injection ressemble aux vaccins ordinaires : il s’agit d’un procédé rapide et simple qui ne cause qu’un léger inconfort à l’animal.

La micropuce est sécuritaire : elle se compose de matériaux biologiquement inertes, elle est stérilisée et emballée individuellement. Elle est biocompatible et s’avère très sécuritaire à court et à long terme.

La micropuce est une méthode d’identification permanente d’un animal qui ne s’efface pas et qui ne se perd pas au fil du temps, contrairement aux tatouages ou aux étiquettes d’identité. Les renseignements au sujet des propriétaires peuvent être repérés immédiatement dans la base de données associée à la micropuce. Cela permet ainsi une identification rapide et exacte de l’animal perdu, éliminant ainsi les délais et parfois les fausses interprétations associés aux autres méthodes d’identification. En outre, ce système ne connaît pas de frontières géographiques et s’utilise dans toute l’Amérique du Nord, donc il s’agit de la meilleure protection pour votre compagnon fidèle en cas de perte. (Source : www.ckc.ca)

micropuce_03Ici, au Québec, ce ne sont pas tous les vétérinaires qui sont munis du lecteur de micropuce pour les chiens, donc la puce peut être inutile. Le tatouage est visible à l’œil, mais pas la micropuce, donc le chien peut se retrouver en chenil, sans même s’être fait identifier correctement. Il se retrouve donc inutilement à la SPCA, tout en pouvant se trouver avec un nouveau maître sans que personne ne sache qu’il est micropucé et qu’il a déjà des maîtres qui peuvent le rechercher.

Les chiens de race pure auront la micropuce ou le tatouage : l’éleveur peut l’offrir sans frais supplémentaires, tandis que d’autres vont l’offrir sans obligation, mais en chargeant un montant supplémentaire au moment de l’achat du chien.

Même si ce ne sont pas tous les vétérinaires ou les refuges qui ont le lecteur pour lire la puce, il est de votre devoir de faire tatouer ou micropucer votre nouveau compagnon.
Dites-vous que c’est pour sa protection et la vôtre, afin que vous puissiez le retrouver facilement!

micropuce_04De plus, votre chien doit avoir en tout temps une médaille dans son cou afin de faciliter la tâche au refuge, pour pouvoir retracer les maîtres encore plus facilement s’ils n’ont pas de lecteur sur place.

Tous les moyens sont bons pour faire identifier votre animal et éviter qu’il ne tombe entre de mauvaises mains et qu’il ne vous revienne jamais.

Notez bien : tout vétérinaire ou éleveur membre du CCC peut acheter des micropuces offertes par l’entremise du programme CANADACHIP.

Pensez-y bien!