Les chevaux à travers le monde: l’arabe


Question d’entamer ce nouveau mensuel en beauté, j’ai décidé de rédiger une chronique consacréé exclusivement aux races de chevaux. Vous verrez désormais, au cours des prochains mois, les plus beaux spécimens de la race chevaline défiler avec fierté dans les pages du Journal du museau. Je vous y présenterai les races les plus populaires. Faites place… Nous débuterons cette parade avec un cheval des plus gracieux. Je vous présente le plus majestueux des équidés : le pur-sang arabe.

Son origine

L’origine de cette race prendrait ses racines au Turkestan. Par la suite, nous avons retrouvé celle-ci en Afrique du Nord et en Égypte. De nos jours, il existe encore des preuves de son existence, qui remonterait à 3000 ans avant notre ère. C’est en 150 après JC que les Bédouins en firent l’élevage dans la péninsule arabique. On avance même que le prophète Mahomet aurait fait le test ultime de sélection pour choisir les meilleurs descendants de la race. Il confina un troupeau de chevaux dans un enclos sans eau durant sept jours. Lorsque le délai fut terminé, il ordonna la libération du troupeau. Ceux ayant survécu se précipitèrent vers l’abreuvoir. Mahomet fit alors sonner le ralliement des guerriers, et seulement cinq juments répondirent à l’appel avant même d’être allées s’abreuver. On raconte également qu’Allah créa l’arabe avec le souffle du vent du sud.

chevalarabeFondation

On prétend qu’il est utilisé depuis la nuit des temps pour alléger et améliorer plusieurs races. Aux XVIIe et XVIIIe, trois grands étalons furent importés en France et en Angleterre : Byerley Turk venu de Turquie, Godolphin Arabian, en réalité un barbe-arabe, et finalement Darley Arabian. Ils furent croisés avec des centaines de juments. De ces différents élevages naquirent plusieurs poulains qui devinrent à leur tour de fabuleux étalons célèbres. Ce cheval compte plusieurs adeptes partout dans le monde.

Utilité

L’arabe est l’un des chevaux les plus endurants au monde. Il est davantage utilisé pour la course, l’endurance et les expositions. Il est peu performant en saut d’obstacles, car il manque de puissance. Par ailleurs, ses allures rasantes font de lui un piètre cheval de dressage.

Allure

Ce cheval possède une caractéristique qui lui est propre : son squelette compte 19 paires de côtes, comparativement à 18 pour les autres races, ce qui lui donne un port de queue très relevé. Il possède une allure fière et raffinée qui lui donne un air aérien. Il est d’une rapidité légendaire.

Conformation

Il possède une conformation caractéristique à sa race, soit une petite tête au front concave, des yeux expressifs, un museau fin, des oreilles petites et pointues, des naseaux frémissants, un cou élancé et mince, un corps court et svelte, un port de queue relevé ainsi que des pattes fines avec des sabots délicats.

morphologie-typiqueCaractère

L’arabe est un cheval au tempérament vif et fougueux. Il est d’une loyauté sans vergogne et est attaché à un seul maître. Il a besoin d’une main ferme, mais docile. Aucune brutalité n’est acceptée. Son tempérament de feu ne le tolérerait pas. Il a besoin d’une embouchure légère. Exceptionnellement intelligent, il apprend très rapidement. Il est d’une résistance sans égale, surtout lors de températures élevées. C’est un cheval empreint de courage et de tempérament.

Taille

La taille de l’arabe varie entre 14 mains 2 et 15 mains 2, selon la descendance.

Robes

On retrouve toutes les robes simples, avec une prédominance pour le gris, le bai et l’alezan.

L’arabe est l’une des races les plus pures au monde. On le retrouve maintenant sur tous les continents. Il est souvent l’acteur principal de plusieurs films équestres tel que L’étalon noir, Le jeune étalon noir ou encore dans le film Hidalgo, ce mustang partage la scène avec les arabes du désert. C’est le cheval le plus connu de la planète. Il est représenté dans maintes et maintes circonstances. Plongez dans vos souvenirs d’enfance et je suis certaine que vous découvrirez un arabe caché au fond de vos rêves…