L’équitation nocturne


Les belles journées estivales ont maintenant fait place à l’automne. Les journées raccourcissent et les heures possibles pour monter à la clarté raccourcissent également. Certains ont la chance d’avoir accès à un manège intérieur éclairé. Pour les autres, l’arrivée de l’hiver veut souvent dire une diminution des heures de randonnée, où l’équitation est plus souvent qu’à son tour restreinte au rang de loisir de week-end. Et ce, si la température est clémente. Pourtant, il y a plusieurs possibilités de s’accommoder, et tout cela, malgré la noirceur à nos portes. Laissez-moi vous donner quelques trucs pour poursuivre votre passion en toute sécurité, et ce, même de nuit.

1002121834-01
crédit Julie Simard

Il faut tout d’abord savoir que la randonnée nocturne comporte comme somme toute de gros risques. Celle-ci est souvent déconseillée, parce que les cavaliers manquent de préparation ou de jugement. C’est pourquoi j’ai voulu vous faire un petit topo de l’art de la monte nocturne. Si vous avez peur du noir, (eh oui, plusieurs personnes ont peur du noir), prévoyez d’être accompagné d’une personne n’ayant aucune difficulté à se retrouver dans la noirceur. Sa confiance et son calme vous permettront de passer outre votre crainte et de faire une belle randonnée, comme en plein jour.

L’équipement du cavalier

Comme vous l’aurez deviné, un équipement un peu plus adapté sera nécessaire pour la randonnée nocturne. Des lampes frontales, des bandes réfléchissantes, des lumières clignotantes, du harnachement réfléchissant, un dossard, etc. : rien ne doit être laissé au hasard. Il en va de votre sécurité, de celle de votre monture ou encore de celle des automobilistes ou des autres passants. Vous devez être visible de loin afin de permettre aux autres usagers des sentiers ou de la route de vous identifier rapidement, selon vos déplacements. Des vêtements chauds et voyants (coton ouaté) seront également une option plus qu’intelligente. Les vêtements noirs seront à proscrire dans se cas. On optera davantage pour des manteaux clairs avec bandes réfléchissantes intégrées, ou on ajoutera un dossard qui couvrira le dos et la poitrine du cavalier.

L’équipement du cheval

Pour la monture, on choisira de lui ajouter des bandes réfléchissantes sur les protections au niveau des pattes. Celles-ci seront vues rapidement, puisqu’elles seront en mouvement. Un clignotant sur le haut de la queue est également une très bonne idée. Il existe même des harnachements de nylon cousus avec des fils fluorescents dans le noir, ce qui permet aux voitures de visualiser la grosseur de l’animal rapidement. J’ai également vu qu’un couvre-reins existait. Celui-ci est fait du même tissu qu’un dossard. Il est porté sous la selle et descend derrière celle-ci, de chaque côté des fesses, couvrant ainsi tout l’arrière-train du cheval.

jolly-278
crédit Mylène Pronovost

Personnellement, il n’y a pas de limite à votre imagination. Plus vous serez voyant, mieux ce sera. Plus votre visibilité sera décuplée, plus votre sécurité sera accentuée. Lorsque vous décidez de vous promener le soir ou à la noirceur, prévoyez un accompagnateur pour monter avec vous. Quand vous quitterez l’écurie, assurez-vous de suivre un itinéraire prévu qui sera connu d’une personne de l’écurie ou de la maison. Pensez à apporter un cellulaire en cas d’urgence. N’empruntez jamais un chemin que vous n’avez jamais parcouru de jour; vous risqueriez d’avoir de mauvaises surprises. Il est préférable de prendre un chemin connu que de se perdre en plein milieu de la nuit dans un sentier inconnu. Mieux vaut prévenir que guérir

En plus de vous permettre de pratiquer votre loisir préféré, vous développerez davantage votre relation avec votre monture. Dans la nuit, le cheval distingue moins bien les choses. C’est pourquoi cette occasion est tout à fait appropriée, car il n’aura d’autre choix que de vous faire confiance un peu aveuglément. Vous sentirez peut-être que votre cheval est un peu plus nerveux les premières fois que vous le sortirez la nuit, mais ne vous inquiétez pas : si vous gardez votre calme et que vous le rassurez d’une voix douce et apaisante, vous lui démontrerez qu’il peut avoir confiance en vous, et ce, dans n’importe quelle situation. Vous pourrez même peaufiner certains mouvements, puisqu’il sera davantage à l’écoute, car ne voyant pas très bien, il se concentrera davantage sur vos demandes.

Vous voyez, même si l’hiver est à nos portes et que les jours raccourcissent à vue d’œil, il y a possibilité, encore une fois, de concilier notre passion tout en n’oubliant pas d’être le plus sécuritaire possible. L’apothéose dans une randonnée nocturne est sans nul doute lors des nuits de pleine lune. Lorsque la neige recouvre les chemins et que la lune éclaire, de ses rayons timides, le sol blanc comme le lait, un paysage magnifique qui ne peut être vécu que la nuit. Aurez-vous la chance de découvrir cette vue enchanteresse cet hiver? Je vous le souhaite grandement. Bonne randonnée nocturne en toute sécurité, bien entendu.