L’achat d’un cheval : savoir faire le bon choix!


achat_cheval_02Pour faire suite au premier article paru dans le numéro de juillet, voici une bonne référence qui résume bien les choix à faire ainsi que la bonne attitude à adopter lorsque vient le temps de prendre cette grande décision. Décider d’avoir un cheval constitue déjà une grande décision en soi, mais lorsque le grand jour arrive et que vous êtes enfin prêt à réaliser ce beau rêve, il y a encore des précautions à prendre. Les maquignons sont nombreux, et les faux connaisseurs également.

Toutes les questions entourant la décision d’avoir un cheval ont été mises sur la table et vous vous sentez fin prêt. Mais où vous tourner lorsque vient enfin le temps de choisir? Le choix d’un cheval doit se faire selon différents aspects sur lesquels j’élaborerai afin de vous éclairer davantage en vue de vous permettre de faire un choix judicieux.

Voici une liste non exhaustive, mais très près de la réalité, à élaborer avant de vous lancer : le choix du sexe, de l’âge, de la discipline et de la race.

Quel sexe choisir?

Décider du sexe est sans doute un choix plus personnel. Laissez-moi vous résumer chacun d’eux.

La jument est très douce, mais elle peut être chatouilleuse lors des chaleurs, c’est-à-dire plus intolérante envers les autres chevaux. Elle pourra également avoir un comportement plutôt aguichant si d’autres mâles la côtoient durant cette période. On peut résumer en mentionnant que la jument est d’humeur changeante, mais il y a certaines exceptions où la jument n’aura aucun de ces comportements et aura le même tempérament qu’un hongre.

L’étalon, c’est un mâle non castré. Avec lui, tout est à prendre au sérieux. Il est souvent imprévisible, irrespectueux et a tendance à mordre, surtout si son maître n’est pas très sévère. Il n’est doit pas être laissé entre des mains peu ou pas expérimentées. Il est rarement toléré en groupe ou lors d’activités équestres. Il est déconseillé comme premier choix, mais également si vous débutez en équitation.

Le hongre, quant à lui, est un mâle castré. N’ayant plus de testostérone pour contrôler ses instincts, le hongre est le plus stable des trois. Docile, il est plus patient et est d’humeur égale. Il représente le choix idéal comme première monture. Tolérant avec les débutants, il est le plus recommandé pour ceux-ci.

Le choix de l’âge

achat_cheval_03Beaucoup de gens se demandent quel âge est préférable pour un premier cheval. Est-il préférable de choisir un poulain ou un jeune cheval? Celui-ci sera plus longtemps dans la famille qu’un cheval plus âgé. Encore une fois, le tout dépend de votre expérience avec les chevaux. Je suis d’accord avec vous : un poulain, c’est si beau. C’est si élancé qu’on dirait un faon. Toutefois, les gens ne pensent pas que le poulain deviendra adulte. Il s’agit d’une question à double tranchant : petit deviendra grand… et parfois très grand. De plus, l’éducation du poulain n’est pas une mince affaire. Il faut savoir intervenir au bon moment pour lui apprendre les règles. Ne pensez pas pouvoir vous en sortir seul, car un cheval remarquera rapidement un manque de leadership, ce qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur son éducation. C’est ainsi qu’on fait des chevaux dangereux.

Le cheval âgé est plus calme, Ayant déjà du vécu, il n’y a pas grand-chose qui lui fait peur. Il est plus sécuritaire qu’un jeune cheval encore sans éducation. Le bon âge variera également selon son expérience et son vécu.

Race et discipline

La race et la discipline choisies iront de pair. Si vous avez toujours souhaité posséder un percheron et que vous désirez pratiquer du gymkhana, rien ne vous en empêchera, mais vous ne vous classerez jamais. Le percheron n’est pas un cheval de vitesse, mais de trait, ce qui signifie qu’il est idéal pour la tire de carriole ou de débardage. Par contre, si vous désirez faire uniquement de la randonnée, n’importe quelle race conviendra.

Où chercher?

Une fois rendu à cette étape, il est recommandé de consulter votre professeur d’équitation ou un ami expérimenté. Celui-ci pourra alors, selon vos goûts et vos choix, vous trouver la monture idéale. Ne négligez aucun détail face à vos demandes, car plus la personne connaîtra vos antécédents équins, plus ce sera facile pour lui de trouver chaussure à votre pied. Il est également important d’aviser la personne au sujet de l’âge de celui ou celle qui montera le cheval. Est-ce pour un jeune enfant insouciant, un adolescent rebelle, un adulte introverti? Tous les types de propriétaires peuvent avoir une influence sur le futur animal choisi.

achat_cheval_04Les petites annonces foisonnent de bêtes de toutes sortes. Un propriétaire privé est souvent une bonne option. La raison est bien simple : contrairement au marchand de chevaux, le propriétaire privé connaît ses animaux personnellement, car il les a manipulés, montés ou encore élevés. Le commerçant, lui, alimente un commerce, donc les chevaux rentrent et sortent habituellement sans avoir l’occasion d’être vraiment manipulés. Si vous désirez une race spécifique ou plus rare, vous ferez sans doute mieux de choisir un éleveur reconnu.

Il pourra vous guider et même vous offrir le choix de poulains, ou encore faire un match entre un étalon de l’élevage et d’une poulinière en service pour vous donner le poulain de vos rêves.
N’oubliez pas qu’un cheval est un animal grégaire et qu’il a besoin de contacts. Il lui faudra un congénère (si vous l’avez à la maison), ou lui donner la possibilité de côtoyer d’autres chevaux lors de la sortie en pâturage si vous êtes en pension, à défaut d’avoir beaucoup de temps à lui consacrer. Un second animal pourra alors être envisagé comme cheval de compagnie. Si le choix se fait, vous pourrez prendre un retraité ou encore un poney.

Comme vous l’aurez constaté, l’achat d’un cheval est une affaire à prendre au sérieux, et plus vous serez informé, meilleur sera votre choix. Bonne recherche et, surtout, je vous souhaite de trouver la monture de vos rêves.