La communication ou le langage canin


La communication, c’est le partage d’une information. La communication inclut le langage verbal, paraverbal et non verbal. Le chien utilise majoritairement le langage non verbal pour communiquer. Il communique à l’aide de regards, de postures, d’attitudes corporelles, de vocalises, de grognements, d’aboiements, de phéromones. Il se concentre sur les gestes, les mimiques, les intonations et les attitudes corporelles pour communiquer.

Votre regard, vos gestes et vos mimiques peuvent contredire le mot (commandement) que vous utilisez. Par exemple, votre chien aura une réponse et une attitude très différente au rappel selon ce que votre corps enverra comme message. Si vous êtes accroupi, que vous avez une voix

Father And Son Sitting With Dog On Straw Bales In Harvested Field

enjouée, que vous tapez dans les mains… il viendra en vers vous en courant. Par contre, si vous êtes debout, les bras croisés, la voix impatiente et le visage fermé… fortes sont les chances qu’il hésite à venir vous voir. Le canal le plus important en communication, c’est l’émotion. Cette émotion est transmise par votre langage corporel ainsi que par votre voix.

Chez le chien, la communication est d’abord olfactive. Les glandes sudoripares (minéraux, acides, transpiration), les glandes sébacées (gras, poil, lubrifiant de la peau) et les phéromones font toutes partie intégrante de la communication du chien. Cette communication est la toute première qu’utilise le chien. C’est pourquoi il sent les parties génitales des gens et des chiens qu’il rencontre! Les changements hormonaux entrent dans cette catégorie et sont souvent source de conflits. La puberté, tant chez le chien que chez l’enfant, peut donc être la cause de conflits avec le chien familial!

En deuxième lieu, la communication du chien est auditive. Le chien perçoit des sons de 20 à 60 000 Hertz, alors que l’Homme ne perçoit uniquement que les sons de 16 à 18 000 Hertz. Le chien est donc un super gardien, puisqu’il donne l’alarme bien avant que vous sachiez qu’une personne allait frapper à votre porte!

Cette communication auditive n’est pas synonyme de mots, mais de sons. Le chien perçoit les sons que vous émettez, mais ne comprend pas votre langage. Que le mot utilisé soit en français, en latin, en japonais ou en finlandais, le chien associera un son à une action. Il ne possède pas de dictionnaire intégré dans son cerveau et ne saura pas que viens est synonyme d’ici ou de come. Le son compris par le chien est souvent source de conflit dans la relation homme-chien, puisque le propriétaire utilise trop de mots, trop de phrases pour communiquer. Normal, puisque notre propre communication se base d’abord sur le langage, sur les mots! Lorsque vous utilisez un mot, l’intonation ainsi que la variation du rythme et du volume ont une réelle influence sur la réponse du chien.

La communication visuelle joue aussi un rôle très important. En fait, le chien est un grand observateur et apprend votre gestuelle assez rapidement. Bien que sa vision soit floue, le mouvement attire son attention et l’incite à réagir.

Two mixed breed dogs and their trainer on the lawn at a park. The dogs are fight-playing.

En fait, le chien décode facilement notre langage non verbal alors que nous, nous avons de grandes difficultés à véritablement observer et comprendre le langage du chien. Nous regardons sans réellement voir…

Depuis quelques années, les professionnels canins parlent de signaux de calme (calming signal) utilisés par le chien en situation de stress et de peur. Ce concept fut popularisé par une professionnelle du chien en Norvège. Malheureusement, les traductions de ses écrits furent probablement légèrement erronées, au point où les gens associent ces signaux à des signaux de peur chez le chien.

Ces signaux font tous partie intégrante du langage gestuel canin, mais sont utilisés dans plusieurs circonstances… tant en situation de peur et d’anxiété que par un chien adulte stable et confiant. Il est donc tout à fait faux de prétendre qu’un chien qui utilise ces signaux démontre automatiquement des signes de peur. Il faut savoir lire entre les lignes et comprendre réellement le langage du chien pour savoir faire la différence.

Pour en apprendre davantage au sujet de la communication et du langage du chien, je vous invite à lire le livre intitulé Perception homme-chien : réalités du XXIème siècle,, dont je suis l’auteure. J’y explique la synergologie canine dont font partie les signaux de calme.