La cataracte chez le chien


Non seulement la cataracte est très handicapante pour le chien, mais en plus elle peut modifier son comportement et ses relations avec son entourage ! Comment repérer les premiers symptômes d’une cataracte chez votre chien ? Que faire pour le soigner ? Quel budget envisager ?

Cataracte canine : définition et symptômes

La cataracte agit sur le cristallin, la lentille qui capte la lumière et la dirige vers la rétine pour qu’elle puisse imprimer les images et les envoyer au cerveau. Lorsque le cristallin devient opaque, la rétine ne reçoit plus les informations dont elle a besoin et le chien perd peu à peu la vue.
Un chien qui perd la vue est très mal à l’aise dans un environnement nouveau, il se cogne partout. Par ailleurs, il arrive souvent qu’il reste prostré dans un coin, et comme il ne vous voit pas approcher, il peut être anxieux et surpris lorsque vous le toucher et répondre de manière agressive.
Des reflets bleus sur l’oeil du chien peuvent vous alerter. Lorsque le cristallin est complètement opaque, l’oeil est uniformément grisâtre.

Opération de la cataracte chez le chien

On n’opère pas les cataractes touchant des sujets âgés à causes des risques qu’entraîne l’intervention. Pour les chiens plus jeunes dont la cataracte est due à une malformation congénitale, héréditaire, à un diabète, une infection, un choc ou une intoxication, on peut envisager l’opération, à condition de traiter toutes les causes.
Sous anesthésie générale, l’opération a pour objectif de retirer le cristallin malade pour le remplacer par un autre plus transparent.
Votre vétérinaire peut vous renseigner sur les risques opératoires et les traitements alternatifs. Il est aussi possible de traiter la cataracte avec des médicaments ou un régime alimentaire adapté. Les résultats ne sont cependant pas magiques !

Prix de l’opération de la cataracte chez le chien

Les frais de soin d’une cataracte prennent en compte non seulement l’intervention chirurgicale mais aussi les examens préalables, l’anesthésie et les soins consécutifs à l’opération, sans compter les consultations et la prise en charge du chien. On ne va pas se le cacher, il s’agit de sommes importantes ! Pour éviter d’avoir à débourser plusieurs centaines d’euro d’un coup, l’idéal est d’avoir un contrat avec une mutuelle canine, qui prend en charge ce type d’intervention. Pour choisir la bonne mutuelle, le mieux est encore d’utiliser un comparateur en ligne comme Mouss, que vous pouvez retrouver en cliquant ici.