En vacances… avec ou sans mon chien?


louise
Louise Charest, docteur en médecine vétérinaire depuis 1998 Elle travaille а la SPCA Laurentides- Labelle, à Ste-Agathe-des-Monts, ainsi qu’à la Clinique Vétérinaire St-Sauveur, а St-Sauveur.

Entrevue avec Dre Louise Charest, vétérinaire.

       Les vacances approchent à grand pas et un choix s’impose à vous : quoi faire de votre chien? Pouvez-vous l’amener avec vous? Où devez-vous le laisser? Afin de faire un choix judicieux, il est préférable de vous poser certaines questions…

  1. Est-ce la première fois que vous amenez votre chien en vacances?
  2. Quel type de vacances planifiez-vous?
  3. S’adapte-t-il facilement aux changements?
  4. Quel âge a votre chien?
  5. Où allez-vous habiter?
  6. Quel genre d’activité votre chien pourra-t-il faire?

La décision d’amener ou non votre animal en vacances n’est pas une décision à prendre à la légère, et c’est vous qui connaissez le mieux votre chien.  Il est donc  de votre responsabilité  de déterminer ce qui sera l’idéal pour lui. Une fois que vous avez mûrement réfléchi et que vous avez pris votre décision, plusieurs choix s’offrent à vous et votre animal.

PARTIR SANS VOTRE CHIEN

Diane:   Bonjour Dre Charest!

Dre Charest: Bonjour Diane!

Diane: Quels choix s’offrent à nous si nous décidons de ne pas amener notre animal avec nous pendant nos vacances?

Dre Charest: Lorsque vous décidez de partir en vacances, il faut vous poser les bonnes questions afin de prendre la bonne décision.  Si vous décidez que le chien ne vient pas pour différentes raisons, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour faire  garder votre animal pendant votre absence.  Vous pouvez avoir quelqu’un qui vient à la maison, comme un ami ou un membre de la famille, mais il y a aussi des gens spécialisés qui offrent des services de gardiennage à la maison avec différents forfaits.

Diane:   Dans ce dernier cas, il est préférable d’obtenir de bonnes références, car nous ne leur confions pas seulement notre animal, mais aussi notre maison, n’est-ce pas?

young woman play with two dogs, studio shotDre Charest:   Effectivement. Il faut bien vous renseigner avant d’arrêter votre choix. Vous pouvez également envoyer votre chien habiter ailleurs, comme chez un ami ou des personnes spécialisées qui sont bien organisées pour faire de la pension d’animaux.  Il y a aussi certaines cliniques vétérinaires qui offrent la pension.

Diane:   Il me semble que, dans les cliniques vétérinaires, les espaces alloués aux animaux sont beaucoup plus restreints qu’en pension?

Dre Charest : Effectivement, les espaces sont souvent plus restreints et il y a moins de promenades. Toutefois, si le chien doit recevoir des soins spécifiques (comme dans le cas d’un chien diabétique),  il sera préférable de le faire garder chez le vétérinaire, car il sera bien suivi et recevra les bonnes doses de médicaments. Si votre choix s’arrête sur le gardiennage à la maison, il est important d’informer la personne qui ’occupera de votre chien de toutes ses habitudes, sa doudou, ses jouets et, si possible, de le nourrir toujours aux mêmes heures. Idéalement, il faut maintenir la routine à laquelle il est déjà habitué, ou encore la bonifier afin que le chien vive bien votre absence. On sait que certains chiens, lorsque le maître n’est plus là, décident de ne plus manger. C’est pour cela qu’il est important de garder les mêmes habitudes. Si votre chien est sous médication, il faut en informer la personne responsable et, si besoin est, lui montrer comment administrer les médicaments.

Il faut bien planifier si vous laissez votre chien et si vous optez pour le chenil. Il faut prévoir de la nourriture pour toute la durée du voyage, la médication (s’il y a lieu), ainsi que ses jouets préférés. Il est important de vous informer si le vaccin de la toux de chenil est obligatoire avant d’aller porter votre animal en pension car, en règle générale, on exige ce vaccin. Il est préférable de ne pas attendre à la dernière minute pour le faire afin que le chien ait le temps de développer une bonne immunité.

Diane: Est-ce que ce serait une bonne idée d’aller visiter un chenil sans les avertir au préalable?

Dre Charest: Je ne sais pas si les gens de la pension accepteraient de faire visiter sur-le-champ, mais c’est certain que c’est une bonne idée, car on peut ainsi voir la routine qui règne sur place.

Aussi, je conseillerais de faire un programme de prévention contre les puces afin que le chien ne revienne pas à la maison infesté d’un tas d’amis indésirables. Il y a aussi le traitement pour le vers du cœur qu’il ne faut pas négliger, car votre animal se retrouvera sûrement à l’extérieur avec des moustiques et d’autres chiens qui pourraient ne pas être protégés. Si vous avez un jeune chien, il serait prudent de s’informer pour un vermifuge. Les petits chiens ont la mauvaise habitude d’aller sentir, voire  manger les excréments des autres chiens. Leur immunité, un peu moins forte qu’un adulte, les prédispose aux infestations parasitaires. Il y a certains médicaments faciles à utiliser, mensuellement, qui sont très efficaces pour la prévention des puces, des vers du cœur et des vers intestinaux.

Pour choisir un bon chenil, prenez le temps de bien vous informer.  Est-ce qu’il sera en contact avec d’autres chiens? Combien de promenades par jour? Il faut aussi aviser la pension si le chien est antisocial afin qu’il ne soit pas en contact avec les autres animaux. Si le chien a une peur bleue des autres chiens ou chats, il est serait idéal qu’il ait un enclos où il ne puisse pas voir les autres pensionnaires.

Il est également préférable de laisser le numéro de téléphone de votre vétérinaire au gestionnaire du chenil, ou à tout autre personne qui garde votre chien, au cas où il arriverait un pépin pendant votre absence.

Diane:   Je me demandais aussi s’il est préférable d’aviser notre vétérinaire de notre départ?

Dre Charest: Très bonne idée, parce que le vétérinaire demandera le paiement immédiat des soins qu’il aura administrés à l’animal.  Alors, si vous dites que vous partez en vacances, il y a moyen de prendre arrangement sans que le gardien n’ait à débourser des sous. De plus, avisez le vétérinaire qu’il y a possibilité de vous joindre durant vos vacances, et laissez vos coordonnées. Sinon, vous pouvez déterminer un budget maximal à investir sur les soins vétérinaires.

ON AMÈNE LE CHIEN

Young golden retriever running on the beachDre Charest :   Avant le départ, il faut vous assurer que les chiens sont admis à l’endroit ou vous comptez passer vos vacances.

Diane :   Et il ne faut pas oublier qu’à certains endroits, ils disent que les chiens sont acceptés, mais que l’animal ne doit pas dépasser un certain poids, donc il est important de s’en assurer.

Dre Charest:   Et ce n’est pas juste une question d’hôtel : il y a aussi les restaurants, la plage, car l’été, il ne faut pas laisser votre chien dans l’auto!  Il est vraiment important de vous informer auprès de tous les endroits que vous visiterez pendant votre séjour.  Encore là, il ne faut rien oublier d’apporter, comme la nourriture, la quantité nécessaire de médicaments (s’il y a lieu), ainsi que quelques jouets.  De plus, si vous partez pour quelques mois, il est important de vous assurer que votre chien ne sera pas dû pour ses vaccins durant vos vacances.  Il faut prévoir lui faire administrer sa vaccination avant votre départ.  En parlant de vaccination, il est important de s’informer des règlements sur la santé animale du pays/de la ville où vous irez.  Par exemple, pour traverser la frontière vers les États-Unis, on exige le vaccin de la rage avec preuve de vaccination, ainsi que le port de la médaille de la rage. Toutefois, chaque État possède des règlements différents, alors il est important de bien vous informer. Souvent, aux douanes, on exige un certificat de santé international, ce qui veut dire que votre animal devra être examiné par un vétérinaire avant le départ et obtenir un certificat qui certifie que votre chien est en bonne santé.

Je dirais aussi que si vous avez la possibilité d’avoir un passeport animalier avec une photo de votre chien et tous les renseignements sur l’animal, ce serait bien. Il y a des compagnies qui en font, comme Animal’ink. Sur le certificat international ou sur le carnet de vaccination des vétérinaires, il n’y a pas de photo. On y retrouve une description assez sommaire de l’animal, sans détails, contrairement au passeport animalier. Je suis persuadée qu’un tel document vous sera utile à un moment donné.

Ce serait aussi une bonne idée de vérifier, avant votre départ, quelles cliniques vétérinaires se trouvent dans la région de vos vacances. En cas d’incident, il est plus rapide de consulter vos notes que de fouiller dans un bottin pour trouver un vétérinaire à la dernière minute. Il serait également bien d’emporter avec vous le numéro de téléphone de votre vétérinaire, car si votre chien doit être traité pendant vos vacances, il sera facile de faire venir son dossier afin de prodiguer les soins qui conviennent parfaitement à ses antécédents médicaux.

Autres lieux, autres maux : certains pays présentent des risques plus élevés pour des maladies que l’on retrouve moins au Canada. Par exemple, le climat des États-Unis favorise non seulement la survie des puces et des moustiques, mais aussi les tiques. La tique peut transmettre des maladies aux chiens et aux humains. Plusieurs trucs faciles peuvent vous protéger contre ces parasites : une petite recherche sur le Web pourra vous renseigner. Il existe aussi des produits vétérinaires qui pourraient aider à protéger l’animal à risque, surtout lors de promenades en forêt.

Diane: Existe-t-il des petites trousses médicales pour les chiens?

Dre Charest: Oui! Sur Internet, vous pourrez trouver des trousses de premiers soins pour votre animal mais, en fait, vous n’avez pas besoin de grand-chose.  Un peu de bandage, une crème antibiotique, un antihistaminique sont quelques items pratiques que vous pourrez voir plus en détails lors de notre prochaine entrevue.

Happy family getting ready for road trip on a sunny dayNOTRE CHIEN EN AUTO, EN AVION OU EN TRAIN

Dre Charest: Si vous prévoyez faire un long voyage en auto et que votre chien a l’habitude d’être malade ou craintif, et ce, même sur une courte distance, il est important de faire un travail de désensibilisation avant le départ, c’est-à-dire de s’assurer qu’il soit à l’aise en auto avant de partir.  Je vous recommande de lui faire faire de petits tours de quelques minutes en augmentant la durée chaque jour, de lui montrer que c’est sans danger et de le récompenser à chaque étape.

Aussi, un chien qui n’est pas habitué aux foules devra être amené dans les endroits publics avant le départ afin de le désensibiliser. Vous devez aussi l’habituer à la cage si celui-ci n’y vais jamais car, souvent, dans les hôtels, les chiens ne sont admis que lorsqu’ils sont en cage. Il faut que le chien soit à l’aise et heureux d’aller dans sa cage, car si vous sortez et laissez votre chien dans la chambre d’hôtel, il risque de japper ou de pleurer toute la durée de votre absence.

En avion ou en train, il faut s’informer de la grandeur de la cage exigée pour le transport, selon la grosseur de votre animal. Il existe aussi des tranquillisants sous prescription vétérinaire que vous pouvez administrer à votre animal de 30 à 60 minutes avant le transport afin de réduire les réactions de stress (n’oubliez pas de prévoir la même médication pour le transport du retour!).

Diane:   Pour résumer, j’ai bien retenu de ne jamais prendre la décision de partir avec mon chien sans en évaluer toutes les conséquences. De plus, si je décide de l’amener juste parce que je pense trop m’ennuyer… eh bien ce sera une grosse erreur! Ne risquons pas de passer tous les deux de mauvaises et interminables vacances.

Dre Charest:   Parfaitement d’accord!  Que vous ameniez ou non votre toutou ou votre minou en vacances, une bonne planification vous permettra de passer un magnifique séjour sans mauvaises surprises!