Doit-on s’attendre au retour du Berger Blanc à Montréal ?


depositphotos_73521981_originalSuite à l’annonce de la SPCA concernant la possible exclusion du volet canin de ses services animaliers, il faut se demander ce qu’il adviendra des chiens errants ou abandonnés après la date du 31 décembre 2016, si la ville de Montréal vote en faveur du règlement qui bannira les chiens de type Pitbull.

Il semble que la Ville n’aura d’autre choix que de se tourner vers les services du Berger Blanc, entreprise controversée depuis la diffusion en 2011 d’un reportage accablant[1], aucun autre refuge ou service animalier n’ayant les capacités d’accueil ou les ressources suffisantes. Déjà, en date du 8 septembre, le président et directeur général Pierre Couture déclarait que le Berger Blanc était prêt à assurer ce service dans les arrondissements présentement desservis par la SPCA.

depositphotos_73522035_originalLa ville de Montréal travaille depuis près de 3 ans sur son propre projet de centre de services animaliers municipal (CSAM)[2], mais la construction de celui-ci ne débutera qu’au printemps 2017 et devrait être fonctionnel en 2018. Selon ce qu’on peut lire sur le site web de la Ville, le centre pourra accueillir 14,000 animaux annuellement et sa mission principale sera de diminuer le nombre d’animaux de compagnie euthanasiés dans les refuges.

Par contre, selon nos sources, la ville de Montréal devra aller en appel d’offre pour ce qui est de la gestion des opérations du CSAM, ce qui soulève certaines inquiétudes. En effet, qui pourrait être intéressé par un tel projet autre qu’une entreprise ayant déjà les connaissances et les ressources pour gérer un tel centre ? Espérons que nos doutes seront infondés.

[1] http://ici.radio-canada.ca/emissions/enquete/2010-2011/reportage.asp?idDoc=148572

[2] http://www1.ville.montreal.qc.ca/banque311/content/centre-de-services-animaliers-municipal-csam