D’autres races de chiens pourraient être bannies à Montréal


Alors que l’emphase a été mise ces dernières semaines sur le bannissement des chiens de type Pitbull, il ne faudrait pas oublier que la ville de Montréal garde la porte ouverte à l’interdiction d’autres races dans le futur. En septembre dernier, lors d’une réunion du conseil municipal, Anie Samson répondait ceci à la question de Monsieur Ferrandez : « Par ordonnance, il est permis de pouvoir ajouter, si l’année prochaine y a une autre catégorie de chien qui a cette réputation, on va pouvoir la rajouter, c’est un document qui est évolutif dans le règlement[1]. »

Ce qu’il faut comprendre ici, c’est que la Ville n’en a rien à faire de la responsabilisation des propriétaires de chiens. Encore une fois, on choisira la solution facile en interdisant plutôt une ou plusieurs races considérées comme dangereuses par les « autorités compétentes ».

La plupart des experts s’entendent pour dire que le bannissement d’une race est inefficace en partie parce que les propriétaires irresponsables ou mal intentionnés, se tourneront vers une autre race. En effet, qu’est-ce qui empêchera ces personnes d’acheter un chiot de n’importe quelle grande race encore permise, sur internet ou dans un marché aux puces, et d’en faire un chien d’attaque ou de combat ? Quand on sait que tout chien, peu importe sa race, a le potentiel de devenir dangereux, on ne peut qu’en arriver à la conclusion qu’aucune race ne sera à l’abri d’une l’interdiction comme celle que tente d’imposer la ville de Montréal pour les chiens de type Pitbull.

depositphotos_4932938_originalComme le rapportait la journaliste Bouchra Ouatik, au moins 60 personnes ont été tuées par des chiens au Canada au cours 50 dernières années, la majorité par des chiens de type Nordique, des Rottweilers et des Bergers Allemands[2]. Selon la logique de la Ville, nous pourrions donc éventuellement faire face à un bannissement des Huskies, des Malamutes, des Rottweilers et des Bergers Allemands, ainsi qu’à tous les croisements issus de ces races.

Sur cette soixantaine de décès, seulement 3 ont été causés par des chiens identifiés comme étant des Pitbulls. Parmi ces 3 décès nous incluons celui de Madame Vadnais, par contre à ce jour, la race du chien n’a toujours pas été confirmée et la rumeur court que le chien en question était plutôt un Boxer. Si cette rumeur se confirmait, verrons-nous alors une interdiction de tous les chiens ressemblant de près ou de loin à un Boxer ?

Plusieurs gardiens de chiens ne se sont pas sentis concernés par le débat entourant les chiens de type Pitbull, leurs compagnons étant des Labradors, des Grands Danois ou autres. Pourtant, il ne faudra que quelques cas de morsures impliquant des chiens de ces races pour qu’ils se retrouvent sur la liste des chiens à interdire. Et il sera trop tard pour agir.

 

[1] http://webtv.coop/video/Assemblee-du-conseil-municipal-de-Montreal-27-septembre-2016-avis-de-motion-suite/c674ef9862030d327d77daf267d0dd3f

[2] http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2016/09/20/004-ville-montreal-statistiques-pitbulls.shtml