Choisir son chat


Nous avons souvent l’occasion de lire des articles qui nous aident à choisir notre futur chien ou chiot, mais il nous arrive rarement d’en lire au sujet des chats. Dans cet article, nous tenterons de vous aider à faire un choix éclairé avant d’effectuer l’acquisition de votre futur compagnon de vie.

Tout d’abord, la décision d’acquérir un animal, quel qu’il soit, demande réflexion et questionnements.

choisir_chat_02Un animal, c’est pour la vie, ce n’est pas un objet. La surpopulation de chats est un problème grandissant, les refuges débordent, le taux d’euthanasie est effarant. Il est donc bien important de faire le tour de la question avec les membres de la famille, s’il y a lieu, avant d’entreprendre les recherches.

Maintenant, si toute la famille est d’accord et prête à s’occuper de la future merveille, que faut-il prendre en considération afin de faire un choix sensé? Est-ce que ce sera un chat de race ou domestique? À poil long ou court? Un chaton ou un chat adulte? Un mâle ou une femelle? Quels sont les coûts attribuables à l’achat d’un chat? Quel est le budget annuel relatif aux soins de vétérinaire, au toilettage, etc.?

Il est impératif de prendre tous ces facteurs en considération si vous voulez éviter les mauvaises surprises.

Les chats domestiques sont très faciles à trouver. Les refuges en ont beaucoup et il suffit de consulter les petites annonces pour s’apercevoir que le choix est vaste.

Il est préférable d’éviter les animaleries afin de ne pas encourager les abus dans le domaine. La plupart des animaleries ont des sources d’approvisionnement douteuses, et beaucoup d’animaux de producteurs sont victimes de mauvais traitements et d’abus.

Les chats domestiques ont généralement une bonne santé, mais demanderont les mêmes soins que les chats de race. Les poils longs demandent un brossage régulier, sinon le poil s’emmêlera et compliquera l’entretien. Depuis plusieurs années, la tonte des chats en salon de toilettage a beaucoup augmenté, puisque les gens ont de la difficulté à entretenir leurs animaux. Cela amène donc des frais supplémentaires à prévoir. Si vous croyez manquer de temps ou d’énergie pour l’entretien de votre chat, choisissez-en un à poil court.

Si vous optez pour un chat de race, les questionnements seront les mêmes, sauf qu’il faudra vous assurer de bien connaître le tempérament typique à la race du chat afin que celui-ci convienne à votre mode de vie. Par ailleurs, certaines races victimes de leur popularité pourront avoir des problèmes de santé, notamment l’Abyssin, le Mau égyptien ou le Bengale. Ils sont magnifiques, mais il faut savoir que ce sont des races très actives et qui ne peuvent convenir à tout le monde. Si vous aimez la tranquillité, mieux vaut envisager un autre choix. Les Persans et les races qui s’y apparentent sont plus calmes, mais demandent beaucoup plus d’entretien en raison de leur fourrure. Souvent, leurs yeux coulent. Il faut donc les nettoyer quotidiennement avec une solution douce.

choisir_chat_03Les Maine Coons et les Sibériens sont des chats pouvant atteindre une taille respectable, donc le budget nourriture sera plus élevé. Les chats de race peuvent malheureusement être porteurs de maladies héréditaires et congénitales, ce qui peut amener des problèmes de santé typiques à leur race. De ce fait, en tout temps, un chat de race devrait provenir d’un éleveur doté d’un bon sens éthique. Un bon éleveur connaît ses sujets et fait des croisements calculés et judicieux, évitant de reproduire des sujets risquant de transmettre des tares à leurs rejetons. Il fera les tests nécessaires, s’il y a lieu, afin de prévenir la transmission de gènes qui causeront des problèmes de santé futurs. Il sera également en mesure de bien encadrer les futurs propriétaires lors de leur achat. Il saura conseiller les propriétaires et leur conseiller le chaton convenant le mieux à leurs besoins, et il donnera de bonnes garanties sur la santé de l’animal. De plus, il arrive parfois que les éleveurs aient des adultes stérilisés à placer.

Maintenant, le choix du sexe devrait se faire en tenant compte que le mâle sera plus gros et devra impérativement être stérilisé, sous peine qu’il se mette à marquer son territoire dans la maison. Les problèmes urinaires sont plus fréquents et plus graves chez les mâles. Par contre, plusieurs personnes relatent que les mâles sont plus câlins. Les femelles sont plus petites, et elles doivent être stérilisées également, car les chaleurs très fréquentes sont difficiles à vivre, les chattes étant très « vocales » durant cette période. Il est également important de garder en tête que la surpopulation féline doit être contrée.

Pour ce qui est du prix d’achat, un chat de race varie entre 150 et 1000 $, parfois plus. Il faut prendre en considération les frais de vétérinaire, quelques centaines de dollars pour les vaccins de rappel, la stérilisation, etc. Pour les chats domestiques, les refuges font souvent un prix incluant vaccin et stérilisation obligatoire se situant entre 125 et 175 $.

L’alimentation des chats n’est pas très dispendieuse : plus ou moins 15 $ par mois, selon le chat. Toutefois, sachez qu’il est important de donner une nourriture adéquate aux chats, surtout les mâles, car ces derniers sont sensibles aux problèmes urinaires et seront beaucoup moins à risque si les propriétaires les nourrissent avec une nourriture appropriée, équilibrée, étudiée et pouvant contrer les problèmes urinaires.

Certains autres facteurs peuvent être pris en considération. Les allergies aux chats sont très fréquentes, donc il peut être recommandé, avant d’acquérir un premier chat, de s’assurer qu’aucun membre de la famille n’a d’allergies ou autres problèmes de santé. Il est pénible de devoir se séparer de son animal dans de telles circonstances. Les chats sont généralement acceptés en appartement, mais il est toujours de mise de vérifier auprès du propriétaire avant d’en faire l’acquisition.

Alors voilà, nous espérons que la vie avec votre petit trésor sera très belle, pleine de bonheur, enrichissante et, surtout, très longue!